Partagez|

[EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Saignant ou à point ?
avatar
Saignant ou à point ?

Masculin Sagittaire
Tours de manèges : 15
Grains de sucre : 346

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Lun 15 Jan - 22:01

La vie c'est moche des fois. Pardon.. Je veux dire la mort.
Je commençais à peine à apprécier l'idée de passer mon éternité ici bas que quelque chose de chiant m'était encore une fois tombé sur la tête. Bon, j'aurais du le prévoir, ou au moins essayer de comprendre un peu mieux ce qui m'entourait quand j'ai ouvert les yeux dans cet endroit chelou.. mais y'avait tellement de choses à assimiler que forcément, on en oubliait la moitié. Devraient sincèrement penser à distribuer des formulaires « Le trépas pour les nuls » ou ce genre de truc. Une fiche pratique au moins. Un tuto Youtube où je sais pas. Ça éviterait les situations délicates comme celle dans laquelle je venais de me foutre.
On se trouvait dans un endroit étrange, ça j'avais bien compris. Visiblement de par ma mort, j'étais associé à un élément. Ça c'était plutôt cool en réalité, moi qu'avais souvent rêvé d'être un super Héro ou ce genre de truc, c'était un rêve de gamin qui prenait vie. Mais voilà. Un peu trop content d'être un Xmen maintenant, j'avais complètement zappé la parti « les inconvénients d’être badass ». En réalité je les avaient vaguement écouté d'une oreille puisqu'on m'avait simplement dit de penser à mon parapluie.
Un parapluie pour quand il pleut... Rien de bien méchant quoi. C'est même une banalité.
Mais personne m'a dit que j'allais décéder à la moindre goutte de pluie !
Parce que c'est clairement la sensation que ça faisait. Je pensais que ce serait simplement emmerdant, qu'on tombait juste plus facilement malade quand le temps se mettait à flotter... mais pas qu'on pouvait en mourir. Enfin façon de parler bien entendu.
Alors j'avais l'air bien con sans mon parapluie lamentablement oublié sur une chaise du bar ou j'avais passé l’après midi. Pour une fois que j'avais anticipé le truc en me disant qu'il allait certainement pleuvoir.. il a fallu que ma cervelle s'en aille trois secondes et demis s’intéresser à je ne sais plus quoi pour me le faire oublier le truc le plus essentiel de la journée. J'étais donc en chemin pour aller le récupérer quand la première goutte s'écrasa sur mon crâne.
Pas agréable. Mais alors pas du tout.
La suite n'était qu'un calvaire sans nom.
D'abord pris de panique, mon premier réflexe fut de courir. Ce qui ne servait absolument à rien même si plein de gens étaient prêt à parier leurs mères que courir sous la pluie minimisait le nombre de gouttes qu'on se prenait dans la face. Bah c'était des belles conneries ! Ça changeait rien du tout, c'était même peut être pire. Après que mon cerveau ai compris l'inutilité de cette action et que c'était nettement plus intelligent de se trouver un abri que de courir comme un poulet sans tête partout... c'est ma chaussure droite qui décida que c'était le bon moment pour prendre son indépendance et aller copiner avec une bouche d'égout pendant que je me jetais sous un abribus. Je n'avais malheureusement rien pu faire d'autre que de la regarder flotter lascivement sous mon nez pour se faire engloutir à quelques mètres de moi.. noyée dans les tréfonds d'un égout sale.
C’était ma paire préférée.
J'avais très envie de mourir là tout de suite. Mais même ça c'était pas possible.. alors je restais sous mon abribus, étendu sur le sol sec à regarder la pluie tomber non loin de moi. Manquait plus que deux trois violons et je suis certain que la scène aurait fait chialer toute une salle de cinéma... Mais y'avait pas de violons.. et y'avait pas grand monde dehors de toute manière. Les gens étaient pas cons, ils se baladaient pas sous la pluie pour le plaisir.. sauf peut être les morues.. et encore. Morue ou pas ça ruinait un brushing cette connerie de temps.. J'étais donc condamné à rester là par terre jusqu'à ce que cette pluie s’arrête.. si elle s’arrêtait un jour.. parce qu'elle allait peut être continuer comme ça des heures.. des jours..
Des semaines.
Cette simple idée acheva toute trace de vie et de motivation au fond de mes yeux.
J'étais fatigué. J'avais froid. J'avais faim.. Et j'étais en chaussette...
Est ce que ça pouvait être pire que ça ?..
I believe I can fly !
avatar
I believe I can fly !

Masculin Balance
Avatar : The Undertaker par Rondeau
Tours de manèges : 11
Grains de sucre : 327

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Lun 15 Jan - 22:48

Il était bien rare que Robin utilisât la porte d'entrée de son appartement en dehors de la période air, se plaisant à mariner dans son jus pendant des jours pour le simple plaisir de n'être dérangé par personne. Cela faisait peu de temps qu'il était arrivé dans cet endroit mystérieux - peu de temps qu'il était mort - mais il était déjà dans cette espèce de routine reposante. Ce jour-ci par exemple, il avait lu la moitié du roman qu'il venait de commencer avant de regarder deux épisodes d'une série policière déjà diffusée à la télévision. Une journée très calme, en somme, comme toutes les autres.

Mais alors qu'il se levait vers seize heures pour céder à son petit pécher mignon - la glace à la noisette - il découvrit avec horreur qu'il ne lui restait plus un seul pot de glace. Dans sa vie antérieure, il aurait attendu d'être contraint à sortir à cause de son travail pour en profiter pour acheter de quoi survivre pendant un mois, mais là, la période de l'air venait à peine de passer et il n'avait même pas pensé à se faire un stock de glace. Fichues occupations ! Il pestait contre sa propre stupidité en regardant le ciel s'assombrir dangereusement. Il faudrait y aller vite, avant qu'il ne plût.

N'écoutant que son estomac - enfin plutôt son cerveau, car il était plus gourmand qu'affamé - il s'habilla à la hâte avant de sortir en trombe, sans oublier de prendre son parapluie. Pourtant il n'était pas barbeuc' - encore heureux - mais il préférait, un peu comme tout le monde, éviter de rentrer avec les cheveux dégoulinants et les habits trempés. Il avait veillé également à enfiler des chaussures imperméables, parfaitement cirées, ayant déjà trop souvent marché les pieds mouillés pendant toute une journée.

C'est donc avec un certain plaisir qu'il déploya son grand parapluie blanc lorsque la pluie commença à tomber, alors qu'il allait vers la supérette la plus proche. Il attrapa également sa longue tresse africaine que son dernier amant lui avait faite et la glissa le long du pan de son trench afin que l'intégralité de sa belle chevelure restât bien au sec. Finalement, avec sa tête blonde et son parapluie blanc, ses habits tous gris paraissaient moins ternes dans le paysage de la ville, alors qu'il dévalait une rue presque déserte.

Presque.

Tandis qu'il tournait dans ladite rue, il aperçut une tête d'un rouge pétant filer à toute allure. L'homme semblait très très dérangé par la pluie qui tombait, si bien qu'il finît rapidement sous la protection d'un abri-bus. Robin pouvait comprendre que la pluie fut désagréable, mais pas au point de faire un tel cinéma tout de même. Le jeune homme d'ailleurs, dans sa précipitation, en avait perdu sa chaussure, qui disparut dans le caniveau.

Contraint de passer devant l'abri-bus, Robin jeta un œil à l'individu, allongé à terre. S'il l'avait simplement croisé ici sans avoir vu la scène, il aurait pensé à un SDF. Soupirant promptement, il s'arrêta devant lui, le fixant de sa hauteur sans se baisser de son mètre quatre-vingt-dix-huit. L'autre, par terre, devait avoir l'impression de croiser un géant, certainement. Quoique : il était lui-même plutôt grand.

- Besoin d'aide ?

Il leva un sourcil, dans une expression mêlant bienveillance et impatience. Il avait de la glace à acheter après tout. Sans douter un instant sur la raison pour laquelle le jeune homme s'était précipité sous l'abri, il eut un sourire légèrement taquin.

- Vous avez peur de l'eau ou bien vous avez oublié le parapluie pour protéger votre flamme ?
Saignant ou à point ?
avatar
Saignant ou à point ?

Masculin Sagittaire
Tours de manèges : 15
Grains de sucre : 346

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Mar 16 Jan - 0:28

Au moins, à terre, je pouvais pas tomber plus bas. Puis comme ma dignité s'était envolé depuis bien longtemps, j'avais plus trop à me soucier de ce que les éventuels passant allaient penser de moi. De toute manière, même en étant au meilleur de ma forme je me fichais assez de ce que les autres pouvaient penser..  Dans ce genre de situation c'était donc un avantage. Seul sur le bitume froid, agonisant comme un mauvais acteur sur les planches d'une scène, c'était le moment parfait pour songer à la toutes ces petites choses de la vie. Ou plutôt, la mort. Qu'est ce qu'on faisait ici ? Pourquoi on était là ? Pourquoi les magasins ouverts 7j/7 et 24h/24 ont des serrures ? Quelle couleur de cheveux est ce qu'on écrit sur les permis de conduire des chauves?  Ou encore comment s’appelait le capitaine crochet avant de perdre sa main ? Bref. Tout un tas de choses qui m'encombraient la tête et qui passaient vaguement le temps alors que je mourais de froid, seul et abandonné.
Peut être pas si seul en faite.
Une paire de très belles chaussures m’apparut sous le nez. Elles étaient presque aussi cool que mes sneakers led c'est sûr, mais bien classe quand même. Et puis parfaitement cirées en plus de ça ! Après quelques secondes de contemplations, mon regard glissa vers la paire de jambe à qui appartenait ces chaussures, et la personne qui les portaient.
Pourquoi tout les gens ici ont l'air chelou ?
Quoi que cette fois il puait la classe, y'avait pas à dire. Avec ses longues cheveux d'un blond pâle, et son superbe parapluie blanc, il dégageait une certaine élégance. Bien plus que moi le pif sur le béton d'un abribus, mais ça c'était un détail.
Je fis mon possible pour sourire à l'inconnu malgré ses remarques un peu moqueuse et son air blasé. Bon ok il se payait ma tête mais y'avait de quoi. Je me serais vus dans cette situation je me serais moquer de moi également, alors je pouvais pas lui en vouloir. Et puis au moins il avait fait l'effort de m'adresser quelques mots alors qu'il aurait simplement pu poursuivre son chemin ou se servir de ma carcasse misérable comme repose pied en attendant son bus...

« Non.. enfin.. oui .. un peu des deux je crois. »

Ça veux rien dire.
Voilà. Parfait. C'était hyper clair ce que je venais de dire. Incapable de formuler correctement une phrase fallait le faire. Je me serais bien assommé contre le bitume mais j'avais pas assez de force pour le faire et j'étais quasiment certain que c'était douloureux en plus de ça. Alors autant éviter, j'en chiais déjà assez comme ça. L'homme avait l'air un peu pressé mais il avait un parapluie.. fallait bien que j’essaie de lui montrer que j'étais pas un demeurer et que j'avais effectivement besoin d'un peu d'aide..
Voir même beaucoup d'aide en faite.
Roulant vaguement sur le coter dans un gémissement peu gracieux, je fis l'effort de me redresser pour m’asseoir et pouvoir le regarder plus en face. Il était vachement grand ou c'est qu'une impression ?

« Ouais j'ai.. perdu.. enfin.. oublié.. mon parapluie... J'suis plutôt nouveau ici.. même carrément nouveaux en faite ..  alors j'ai pas encore trop.. ce genre de réflexe quoi.. c'est un peu idiot hein ? »

J’échappais un rire léger en passant une main dans mes cheveux, essayant de chasser un peu la gêne de la situation. Pour tout ces gens qui vivaient ici depuis des lustres je devais passer pour un gros noob. Mais c'est totalement ce que j'étais, alors autant en rire un peu
I believe I can fly !
avatar
I believe I can fly !

Masculin Balance
Avatar : The Undertaker par Rondeau
Tours de manèges : 11
Grains de sucre : 327

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Mar 16 Jan - 21:47

L'individu à terre se mouvait avec lenteur sous les yeux souriants du blond. Il ne pouvait empêcher les commissures de ses lèvres de tressauter légèrement sous l'envie de sourire bêtement en l'entendant balbutier une réponse maladroite. Il ne quittait pas ses yeux du regard, attendant une réponse un peu plus fournie. Quand il gémit en se relevant, ce fut trop difficile pour Robin alors de retenir un rire, qu'il lâcha un peu sous cape. Ce jeune homme était un gag à lui tout seul ! Tant d'excès dans une seule scène, cela en devenait théâtral. Ou alors la souffrance liée à la pluie pour les barbeuc' dépassait le jugement qu'en avait Robin, auquel cas il ne se permettrait plus d'en rire.

Tendant une main - il s'était assuré qu'elle soit bien sèche - vers le jeune homme pour lui proposer une aide pour se relever, Robin fit en sorte de préserver sa position sous l'abri pour ne pas qu'il se mouille.

- Ne vous en faites pas, nous avons tous commencé un jour. Moi-même, il y a quelques mois de cela, j'étais perdu. Vous verrez, on s'y fait.

Un nouveau sourire ponctua sa phrase avant qu'il ne fixe son pied déchaussé avec un air désolé.

- Je veux bien vous proposer de vous abriter sous mon parapluie jusqu'à retrouver le vôtre ou jusqu'à rentrer chez vous, si ce n'est pas trop loin. Je n'ai en revanche pas la moindre chaussure de rechange sur moi et je crains que poser votre pied à terre ne revienne finalement à recevoir une goutte de pluie sur votre peau...

Il considéra un instant le sol de la rue, trempé. Il ne pouvait décemment le laisser rentrer seul à cloche-pied, même quand la pluie aurait cessé le jeune homme serait en difficulté. Il pouvait bien, avec un petit effort supplémentaire, se soucier de lui quelques minutes de plus. De toute façon la rue était déserte, il était son seul secours.

Lui tendant alors son coude, avec un regard espiègle, il l'incita à s'accrocher à lui.

- Si vous ne voulez pas rentrer chez vous tout seul à cloche-pied, je vous conseille de prendre mon bras, ce sera plus facile. Où puis-je vous emmener ? J'allais à la supérette juste en bas de la rue, si votre destination est sur ce chemin ou sur mon retour cela m'arrangerait...

Sinon... bah sinon il serait contraint de remettre à plus tard son petit goûter pour ramener le jeune homme à son domicile, ce qui l'agaçait un peu, il fallait l'avouer.
Saignant ou à point ?
avatar
Saignant ou à point ?

Masculin Sagittaire
Tours de manèges : 15
Grains de sucre : 346

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Mer 17 Jan - 11:38

Bon, au moins il avait l'air sympa ce type. Déjà parce qu'il s'était arrêté, ensuite parce qu'il avait l'air plutôt dispo pour m'aider alors que je demandais rien. J'avais peu être l'air plus misérable que ce que je pensais.. En tout cas, je devais bien avouer que ça m'avait un peu surpris, mais plutôt agréablement. Il me tendit une main que je saisis sans trop d'hésitation pour me redresser dans le plus grand des sourires. Ça allait déjà mieux même s'il ne tarda pas à faire remarquer le problème majeur de la situation. La perte tragique de ma chaussure préférée. C'est vrais que j'avais pas pensé une seule seconde que ça pouvait être aussi chiant d'être en chaussette sous cette pluie.. Mais il avait raison. Rentrer comme ça allait être un calvaire. Encore un. Décidément, rien ne tournait vraiment rond ici. Ou c’était peut être moi qu'avait un petit problème pour m'adapter..
Au moins la prochaine fois j’oubliais pas mon satané parapluie.

« Mince, ça me gêne de vous déranger mais bon.. vous le proposez si gentiment je vais pas refuser hein. »

Dans un autre sourire, je m'étais emparé de son bras sans trop attendre puisqu'il me faisait une place sous son parapluie. On avait vue pire compagnie quand même, j'avais peut être finalement un peu de chance dans mon malheur ! En plus d'avoir de l'allure, il s'exprimait vachement bien ce qui le rendait automatiquement trois fois plus élégant qu'il ne l'était déjà. Mais valait peut être mieux pas trop s'en réjouir dés fois qu'une autre catastrophe vienne balayer ce coup de main..

« Je l'ai paumé j'sais plus trop ou.. c'était un bar. J'ai pas un super sens de l'orientation mais j'suis quasiment sûr que c'était dans le coin... On a cas allez à votre supérette, ce sera sûrement sur le chemin ! »

L’espoir. Toujours l'espoir. Ça faisait vivre et puis ça évitait de finir trop dépressif, parce que sinon autant lui lâcher le bras tout de suite pour rouler en boule dans un coin sombre et attendre la fin. Encore. Non, vraiment, je misais tout sur la chance et sur mon incroyable sens de la conversation !

« Alors vous êtes nouveaux aussi. J'sais jamais si je dois me réjouir ou non des nouvelles rencontres vus les circonstances... »

Parce que dire « enchanté » ou « je suis ravie de te rencontrer » quand on parle à des gens morts.. c'était peut être un peu délicat.. Mais les gens avaient l'air d'étrangement bien vivre ce trépas et cette nouvelle éternité.. du moins, c'est ce qui en ressort généralement..

« En tout cas c'est sympa de m'aider. Kieran Walker.. je vous serrerais bien la main mais... »

Bah elles était prise quoi.. et je préférais qu'elle tienne ce parapluie pour être tout a fait honnête... et je préférais aussi m'accrocher à son bras comme si ma vie en dépendait.. je tenais pas à mourir sous un flot de gouttelettes démoniaques.
Un sourire chaleureux ça faisait trés bien l'affaire dans ces conditions.
I believe I can fly !
avatar
I believe I can fly !

Masculin Balance
Avatar : The Undertaker par Rondeau
Tours de manèges : 11
Grains de sucre : 327

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Jeu 18 Jan - 23:06

Robin garda longtemps un sourire discret sur le visage lorsque le jeune homme accepta son aide. Cela le rendait toujours un peu fier, quand il venait en aide à quelqu'un, un peu comme tout le monde. Mais le blond n'était pas non plus un bon samaritain et les occasions de le faire se limitaient aux rares moments où il croisait du monde. Il devait admettre en outre qu'aider un jeune de son âge - il lui paraissait que l'homme aux cheveux rouges était plus ou moins de son âge - plutôt qu'une vieille dame ou qu'un gamin était plutôt plaisant, dans le sens où il se créait plus ou moins immédiatement un sentiment de camaraderie qui n'existait pas dans les autres cas.

Dès le moment où le rouquin avait pris son bras et confirmé sa volonté de se diriger vers la supérette, Robin entama la marche, lente et fastidieuse, vers le bas de la rue. Certes, en tenant un bras, l'autre parvenait à "marcher" plus facilement, mais il était en réalité quand même un peu obligé de sautiller. En plus, il pouvait à chaque seconde être touché par une goutte de plus, ce qui pouvait s'avérer dérangeant, si Robin avait bien tout saisi. Tout en écoutant ses questions et en y répondant, il s'assurait que le parapluie le couvre bien, se retrouvant ainsi lui-même à moitié sous la pluie, mais mieux valait lui que...

- Kieran ? Je n'avais jamais entendu ce prénom auparavant... D'où venez-vous ?

Il avait posé sa question de manière un peu détachée, comme s'il pensait à autre chose. En fait, il essayait de trouver une façon de se déplacer qui serait plus simple - et plus rapide - pour eux deux. Finalement, avant même d'avoir attendu la réponse, il s'arrêta et libéra son bras, avant de le passer sous les épaules de Kieran, le soulevant à moitié, rendant ainsi la pose de son pied déchaussé presque inutile.

- Excusez-moi, je pense que ce sera plus simple ainsi, si vous n'en voyez pas d'inconvénient.

Il lui sourit, avant de détourner le regard, un peu gêné par la proximité qui était la leur dans cette situation. Il avait eu raison, au final, ils furent à la supérette assez rapidement et sans trop de mal. Robin put donc déposer Kieran à terre, une fois le sol bien sec du magasin atteint. Il referma son parapluie.

- Tenez, je me demande s'ils vendent des parapluies. En tous cas, ils ne vendent certainement pas de chaussures, navré. Je ne sais pas si vous voulez faire un tour, mais moi je vais dans le rayon surgelés, là-bas.

Il lui désigna le rayon avant de s'éloigner lentement, se retournant comme s'il s'attendait à ce qu'il le suive évidemment.
Saignant ou à point ?
avatar
Saignant ou à point ?

Masculin Sagittaire
Tours de manèges : 15
Grains de sucre : 346

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Ven 19 Jan - 15:57

C'était assez la galère de se déplacer comme ça mais je suis certain qu'on allait y arrivais. Je prenais un max sur moi pour ne pas couiner à chaque fois que mon pied effleurait le sol trempé. A vrais dire  plus ça allait plus je m'habituais lentement à la douleur désagréable que procurait cet pluie démoniaque. On allait y arriver, on avait l'air un peu idiot mais on allait y arrivé. Puis un peu de causette ça aidait toujours à oublier le reste. Il avait peut être jamais entendu un nom comme le mien avant. C'est vrais qu'il était loin d'être courant même chez moi.. alors pour un étranger. Parce qu'il y avait quand même très peu de chance qu'il soit lui aussi d'Australie, Kieran pouvait être assez original.

« Australie ! C'est vrais qu'ici on peu jamais trop savoir.. »

Les gens venaient de partout. Même de loin. De trop loin peut être. Mais c'était intéressant de croiser toute cette mixité réunie au même endroit. Lui même était de quelque part. J'aurais pas vraiment su dire ou..  Peut être européen. Ou quelque part en Amérique du nord. Je n’eus pas tellement le temps de lui retourner la question qu'il m'agrippa un peu mieux pour qu'on puisse avancer plus vite jusqu'à la supérette. Je n'étais pas vraiment gêné par la proximité d'un parfait inconnu. Il était très poli et courtois et en plus il n'avait pas ses mains qui se baladaient là ou fallait pas. Un vrais gentleman !
Au moins c'était efficace !
Arrivé là je pouvais de nouveau poser le pied par terre et marcher normalement sans avoir l'air d'un idiot ! C'était une petite victoire au vus de toutes les galères que je venais de vivre. Je m'en réjouissais peut être un peu trop d'ailleurs, dansant d'un pied à l'autre dans un soupir d'extase sans même remarquer que mon mystérieux sauveur s'en allait déjà faire ses courses.
Il pouvait pas me laisser là hein ?  Même s'il y'avait de quoi tenir trois jours le temps que la pluie s’arrête, je préférais largement rentrer chez moi ou l'accompagner faire ses courses ! Sans même m'en rendre compte je trottinais déjà à sa suite.

« Et vous ? J'ai le droit de connaître votre nom... ou alors vous préférez jouer les sauveur mystérieux jusqu'au bout ? »


Mes yeux scrutèrent les siens quelques secondes dans le plus grand des sourires. Un peu trop curieux peu être, mais il venait de me sortir de ma misère et c'était de loin la chose la plus intéressante qui m'était arrivé depuis bien des jours. J'avais bien le droit d’être un peu enthousiaste. Bien plus que l'idée d'aller chercher un parapluie pour rentrer en tout cas.

« Un sauveur qui a l'air d'aimer la glace. »

Ou alors il était là pour les épinards surgelés mais c'était quand même moins sexy fallait bien l'avouer.. et il avait pas la tête du mec à se goinfrer de pizza non plus. Un peu trop d'allure pour ça.
I believe I can fly !
avatar
I believe I can fly !

Masculin Balance
Avatar : The Undertaker par Rondeau
Tours de manèges : 11
Grains de sucre : 327

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Lun 22 Jan - 21:58

À vrai dire, après s'être retourné pour s'assurer qu'il le suivait, le regard de Robin se porta à nouveau sur les rayons qui défilaient sur ses côtés, cherchant en sachant parfaitement où il se trouvait, le rayon des glaces. Il ne portait plus du tout attention au jeune homme, se concentrant sur son but, taisant pendant quelques longues secondes les réponses qu'il pourrait donner à ses questions. Ce n'est finalement qu'en tournant dans le rayon tout blanc, qu'il jeta à oeil à celui qui le suivait ; un regard en coin avec un petit sourire.

Plongeant sa main au fond d'un bac où s'entassaient plusieurs pots de glace, il en sortit toute une colonne, refermant ensuite la vitre qui les protégeait. Il sembla les compter avant de relever la tête, son étrange sourire toujours plaqué sur son visage.

- Vous ne pensez pas si bien dire, Kieran.

Oui, car du coup, s'empilaient actuellement sur ses deux paumes près d'une dizaine de pots de glace. Sept pour être très précis, cinq pots de glace noisette, un de glace au praliné et un de glace au chocolat noir. Il les souleva sans mal, reprenant son habituel chemin vers les caisses. Mais cette fois-ci, il l'attendit, marchant à son niveau, daignant enfin répondre à ses questions en s'alignant dans une file d'attente.

- Je ne suis pas un sauveur. Ni même mystérieux. Je n'ai simplement pas eu de chance en vous croisant sur mon chemin.

La réplique pourrait paraître presque agressive, mais il souriait toujours, un air taquin au fond du regard.

- Je m'appelle... Séraphin.

Il l'avait dit assez naturellement, même si un petit blanc s'était inséré entre le verbe et le prénom qu'il avait donné, cela paraissait tout à fait normal. Robin n'avait absolument aucun remord à mentir de la sorte, de toute manière il ne recroiserait probablement jamais Kieran après cet épisode, à quoi cela servirait-il de savoir son vrai prénom ?

Il paya en sucre alors qu'il continuait la conversation.

- Je suis français, à la base. L'Australie m'a l'air d'être un très beau pays, vous avez beaucoup de chance de venir de là-bas. Je n'ai jamais pu m'y rendre.

Robin fut contraint d'acheter en plus un cabas pour porter la glace, puisqu'il devait tenir le parapluie en plus d'aider le jeune homme, une vraie galère. Il s'arrêta avant de sortir du magasin, fixant Kieran.

- Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? Je te ramène chez toi ?

Quoi qu'il arrivât il était bien obligé d'aller là où le jeune homme voudrait se rendre. Il ouvrait déjà son parapluie, dans le magasin, en dépit des conseils superstitieux, et lui tendait son bras.
Saignant ou à point ?
avatar
Saignant ou à point ?

Masculin Sagittaire
Tours de manèges : 15
Grains de sucre : 346

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin] Sam 27 Jan - 0:16

Oula. Visiblement, c'était plus qu'une petite fringale gourmande. Il avait un problème avec la glace ou alors il venait de vivre le plus gros chagrin d'amour de sa vie e venait faire le plein de munition pour encaisser le choc ! Je l'aurais bien aidé à porter mais il s'en sortait parfaitement bien tout seul malgré les sept pot empilé. Lui rendant son sourire, je le suivais encore le plus naturellement du monde, ouvrant de grands yeux à ses mots et à son nom. Seraphin. C'était super étrange, définitivement pas Australien, ni même anglais je crois. En tout cas c'était très beau et ça lui allait vraiment bien.

« Je trouve ça super jolie. »


La sincérité c'était ma spécialité. Et puis c'était toujours agréable d'entendre des compliments, même de la part d'un inconnu à moitié pied nu. Je me demandais bien d’où ça venait, j'eus la réponse assez rapidement et fût un peu trop ravie d'apprendre qu'il venait de France. La France c'était, parai il, un pays magnifique et romantique, du moins c'est ce qu'en disaient les gens. J'étais toujours content de rencontrer des gens venu du bout du monde, cette fois ne faisait pas exception.

« J'aimerais vraiment visiter la France, on dit que c'est super mais c'est un peu loin de chez moi. »

C'était. C'était loin de chez moi... j'en oublias par moment que cet endroit n'avait rien à voir avec le monde qu'on avait connu de notre vivant. Ici il n'y avait pas de France, pas d'Australie.. C'est dommage, parce que je mourrais d'envie de sauter sur occasion pour lui proposer de lui faire visiter un jour s'il le voulait. Une proposition un peu stupide puisqu'on ne se connaissait pas vraiment, mais j'avais cette facilité à m'attacher aux gens en un claquement de doigt.
Peut être que j'en devenais un peu gênant.. ou envahissant. Ou les deux. Par moment, j'avais du mal à m'en rendre compte, simplement pris par cet élan joyeux et une énergie débordante. Ici encore, alors qu'il avait finit ses achats et qu'il aurait trés bien pu m'abandonner là, j'espérais secrètement qu'il accepte de faire encore un peu de route en ma compagnie, un peu trop content d'avoir quelqu'un à qui parler.

« Oh.. je voudrais pas abuser.... »


Parce que ça me gênais peut être un peu.. mais quand même, il m'avait sauvé, et je ne savais pas grand chose de plus que son nom. Peut être qu'on pouvait faire encore un peu connaissance.. et puis je n'avais aucune envie de passer ma vie ici à attendre qu'il arrête de pleuvoir.. J'étais même prêt à sacrifier mon pied déchaussé pour qu'il m'accompagne sous la pluie, sous son parapluie.

« .. mais c'est vrais que.. enfin... tu me sauve la vie avec ton parapluie.. Si tu me ramène chez moi je pourrais au moins te remercier correctement... enfin si tu veux. »


Parce que c'était la moindre des choses après tout. Les yeux rieurs et le sourire au lèvre, je m'étais approché de lui pour le rejoindre sous son parapluie en attrapant son bras sans réaliser l’ambiguïté légère de mes propos.

« Je suis prêt à affronter l'enfer ! »
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin]

[EAU] Je chante sous la pluie. Ou pas. [Robin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» mardi...sous la pluie...Alors on chante...
» Amfreville, sous la pluie.
» Rose sous la pluie
» Champ de course de Ghlin (Mons) Nocturne sous la pluie
» papillon sous la pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cycle du zodiaque :: Le monde des morts :: Le Triangle-
Sauter vers:
Panneau d'administration