Partagez|

C'est l'histoire du boulet - Lucas Solberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Les dents de la mer
avatar
Les dents de la mer

Masculin Cancer
Âge à la mort : 16 ans
Avatar : Shouma Takakura - Mawaru Penguindrum
Tours de manèges : 3
Grains de sucre : 38
Autres comptes : Nope !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: C'est l'histoire du boulet - Lucas Solberg Mer 6 Juin - 14:31

Solberg Lucas

ft. Takakura Shouma


Cause du décès : Le coupable s'appelle Hervé. Hervé le cannibale.
Date du décès : 02/05/2018 à 17h49.
Age au moment du décès : 16 ans.
Temps passé chez Norbert : Littéralement trois jours.
Signe astrologique : Cancer
Genre : Masculin

Taille : 1m68
Corpulence : Phasme-ique
Yeux : Bleu-verts
Cheveux : Brun froid, presque noirs
Style vestimentaire : C'est le genre de glandu qui s'habille avec les premiers trucs qui passe. Non, son style ne sent pas le "rien à foutre". Il sent le "même quand je prend les premiers trucs j'ai l'air d'un putain de normie".
Signes distinctifs : Il a de très longs cils, et s'il reste inactif trop longtemps, ses yeux se perdent dans le vague et il garde la bouche ouverte. Ah, si vous le regardez trop longtemps dans les yeux, vous aurez l'impression que ces derniers augmentent en volume, ça lui fait une tête de grenouille (et c'est un peu flippant).

Personnalité

Caractère : Ah, Lucas. Lucas, si c'était un pokémon, ce serait un Abra, parce qu'il préfère fuir que d'affronter les problèmes. Clairement, il rêverait d'avoir la capacité teleport, parce que déjà il serait pas mort, et ensuite ce serait super utile quand il oublie des trucs chez lui.

Tête en l'air comme pas deux, le Lucas. Un génie en la matière. C'est la seule chose dans laquelle il se démarque. Son plus grand talent. Il serait capable d'oublier votre nom dans la minute qui suit votre présentation. Et en plus, il est maladroit, autant à l'oral que dans ses gestes ! Vous confondre avec quelqu'un d'autre, il le fait. Trébucher de manière artistique et se prendre le seul lampadaire sur un boulevard vide, il le fait aussi.

Lucas semble constamment perdu dans une somnolence. Il peut s'endormir n'importe où, s'il n'est pas trop stressé. Et il est toujours dans la lune. Des fois il lâche une conversation parce qu'il se perd dans ses pensées ou qu'il s'endort à moitié. Les gens ont commencé à l'appeler Morphée à cause de ça.

Le petit est foncièrement gentil, par contre. Il n'hésite pas à donner de sa personne pour aider les autres. Si quelqu'un a besoin d'aide, il va aller le voir pour lui proposer son aide. Ah, mais en fonction de sa tête hein, il est pas fou, Lucas. S'il vous connait pas, il se contentera de vous plaindre de loin. Très loin. De trois rues plus loin exactement. Surtout si vous êtes du type ténébreux, avec des cernes et des cheveux gras.

Oui, il est flippé, Lucas. Il évite de faire des choses qui comportent du danger, généralement (sauf si potes à l'appuis). Et en plus, il est superstitieux ! Emmenez-le dans une maison sombre, perdue au milieu des bois, que tout le monde dit qu'il faut éviter... Non, en fait, ne l'emmenez pas. Surtout maintenant qu'il est mort. Il pourrait pleurer. Il pleure souvent, le p'tit, surtout quand il stresse.

Lucas n'est pas doué pour les interactions sociales, déjà parce qu'il est très timide, et ensuite parce qu'il est aussi remarquable que le puceron dans l'arbre de votre jardin vu depuis la fenêtre du salon. Personne ne le voit. Personne ne le remarque. Quand il est dans un groupe, c'est le genre qui suit et qui dit rien, et qu'une heure plus tard on lui dit "ah tiens, t'étais là, toi ?"

Lucas, c'est aussi ce genre de boulet qu'on voit parfois. Le genre qui va retrousser ses manches, se mettre à fond sur son devoir de maths, ressortir heureux en pensant avoir la moyenne, pour décrocher au final un élégant 6. Lucas a eut tellement de 6 dans sa vie qu'il pourrait faire un pentagramme, trois devoirs sur chaque branches, pour invoquer satan. Mais non, il ne le ferait pas. Imaginez si ça marchait ?!

Outre son envie débordante de ressembler à un Abra, le jeune mort évoque aux yeux des autres la douceur et la pureté d'un petit lapin blanc. Lucas est nerveux comme un lapin. Innocent et naïf comme un lapin de six mois. Lucas, quand tu lui dis "va draguer une fille", il te regarde avec la tête de quelqu'un à qui tu viens de proposer de regarder un porno à deux. Et non il n'a pas envie. Lucas a regardé un porno une fois, pour voir. Il a fendu l'écran de son téléphone en deux, tellement il était gêné, il a jeté le téléphone et il est tombé. Lucas il aime pas l'alcool, aussi. Il dit que c'est pas bon. Et la drogue c'est pas gentil, d'abord, il veut même pas y penser.

Lucas il comprend pas les sous-entendus. Tu pourrais lui présenter un truc chelou, si tu le fais bien, il va te suivre. Bon, il va instantanément regretter. Voir pleurer. Prier tout ce qui existe de le changer en Abra. C'est le seul moyen de lui faire faire des choses qui le sortent de sa petite zone de confort, à vrai dire. Abuser de sa naïveté. Non, il n'apprendra pas.

La confiance en lui, Lucas ne la connais pas. En même temps, depuis tout petit, on lui répète qu'il est un boulet. Qu'il ne fera rien de sa vie. Effectivement, il n'a rien fait de sa vie. Il n'est même plus affecté quand les autres lui disent qu'il est con, qu'il a encore merdé. Il se dit que c'est comme ça, et il s'excuse. Après tout, c'est normal. C'est Lucas.

Grosso-modo, Lucas, c'est le genre de personne que tout le monde apprécie, mais qui n'a pas vraiment d'amis. Le genre qu'on aime bien emmerder gentiment, parce que ses réactions sont toujours drôles et qu'il le prendra jamais mal. Le genre qui est trop pur pour ce monde, à un point que les gens peuvent même le trouver chiant à en mourir une deuxième fois.

Mais c'est avant tout Lucas. Le boulet. Le gentil boulet.
Qualités : gentil - simple - mignon - altruiste - généreux - pur - agréable - persévérant - amical
Défauts : flippé - con - puritain - maladroit - trop discret - tête en l'air - crédule - manipulable - tellement inconscient des sous-entendus que c'en est agaçant - trop pudique
Peurs : Le noir, le paranormal, les sorcières, les monstres de contes, les monstres sous son lit, les individus gothiques, la musique metal, les arbres morts, être seul, le danger, les choses illégales, les corps nus, les bruits trop forts, être bourré, les chiens, les clowns
Préférences : les fruits rouges, le sucré en général, la cuisine, dormir, le rangement, le ménage de temps en temps, les films d'animation, la famille, le bleu, les lapins, la série Pokémon, les gâteaux avec de la crème.
Antipathies : l'alcool, ce qui est amer, les personnes avec une tête flippante, les personnes qui manquent de respect aux autres, les chiens, les lieux déserts, les magasins/usines désaffectés, qu'il fasse trop chaud ou trop froid, le sport, les maths.
Réputation : "c'est qui lui déjà ?" "ah oui, c'est l'espèce de petite sainte-nitouche" "la dernière fois il m'a reversé son thé dessus en loupant une marche d'escalier, le con"
Aspirations : A long terme il souhaite la paix dans le monde. Il aimerait bien devenir plus fort, être plus courageux, ou simplement moins maladroit. Il aimerait se trouver un semblant de talent, aussi.
Rapport à la mort : "Putain merde c'est quoi ce bordel, qu'est-ce que je fais là, ça a l'air bizarre et dangereux, c'est quoi ce délire avec la météo merde ça fait peur, pourquoi je suis mort, pourquoi j'ai été aussi con, pourquoi moi, je peux pleurer maman ?"

Histoire

"Cher journal.

Aujourd'hui, je suis mort. Non, pas mort comme d'habitude, genre après avoir eut une journée trop chargée en interactions sociales ou avoir terminé les deux DM de maths, le repas du soir et préparé les collations de toute la famille pour demain midi. Ca, c'était hier, et mon dieu que je vais regretter ces petits paniers repas ! J'avais préparé une salade avec des tomates cerises et des boulettes de riz fourrée à la viande, ça fait japonais, ma soeur adore ça.

Le fait est que je suis mort. Tu pourrais le voir si Tu peux le sentir parce que mes larmes tombent sur tes pages.

Cher journal.
J'ai été un putain de con.

Tu sais, quand tu as des soi-disant "amis" qui viennent se taper l'incruste chez toi, qui n'enlèvent même pas leurs chaussures boueuses à l'entrée histoire de pas salir le lino du salon... Et qu'ils ne trouvent rien de mieux à faire que te proposer une super sortie dans un coin reculé du village, le genre avec des vieux arbres grinçants et la petite maison réputée hantée bien cachée au milieu. Et non, la pire nouvelle n'est pas qu'on soit sortis après 19h ! Et oui, j'avais bien pensé à préparer le panier repas de Juliette ! J'ai même pensé à lui mettre les petits visages découpés en feuille de nori sur ses boulettes...

Non, le pire c'est que cette cabane, là, elle est hantée. Et délabrée en plus. Tout les villageois disent qu'il faut pas y aller, que c'est bourré de fantômes là-dedans, qu'il y a même une sorcière au milieu qui vole un mouton des fois pour le sacrifier à Satan et le partager avec lui et les treize chats qu'elle héberge...

Ils ne peuvent pas savoir à quel point ils se trompent.

C'est pire qu'une sorcière ce qu'il y a là bas. Là bas, ce qu'il y a, c'est Hervé. Hervé, quand on est entrés, il était bien planqué dans un placard. Il a sorti d'un bond et à choppé quelqu'un -tu l'auras compris, MOI-. Les autres se sont tous barrés en courant comme des lâches. Je crois que je me suis pissé dessus, sérieux, tu aurais fais quoi à ma place ?! Tout ça pour dire que Hervé m'a entraîné dans la cuisine. Il m'a expliqué toute sa vie, mais j'ai juste retenu qu'il était en cavale et qu'il avait faim. Faut dire que quand tu es attaché à une chaise, que tu t'es pissé dessus et que tu sens comme un relent de chair pourrie autour de toi... J'étais tellement paniqué que je me suis évanouit.

Et après, j'étais là, y'a l'autre type (flippant aussi mais un autre genre, le genre trop voyant que tu veux pas rester trop près de lui) qui est venu et qui m'a expliqué que j'étais mort... J'AI RIEN COMPRIS A SON BARATIN. Je pleurais. Je crois qu'il m'a dit que Hervé avait commencé par me couper la gorge, puis... Non, ça je ne peux pas l'écrire. C'est trop répugnant. Je ne veux plus jamais avoir ces images dans la tête. Je préfèrerais mourir que

Ca fait maintenant trois jours que je suis ici. C'est seulement maintenant que je commence ce journal... Journal de ma mort ? Et dire que tout les bons moments de ma vie sont relatés dans mon journal de quand j'étais vivant, soigneusement caché sous le matelas de mon lit... Tout les bons et les mauvais moments... Les photos de famille... Juliette et maman doivent être tellement tristes. Je m'en veux vraiment de ma stupidité. J'en veux à Hervé aussi. Et à Michel et Jonathan, qui se sont barrés en me laissant seul dans la merde. Qui m'ont foutu dans cette merde, aussi ! Je leur en veux plus qu'à Hervé.

Mais bon. Ca ne sert à rien de garder cette culpabilité plus longtemps. Je suis dans un autre monde, après la mort, et quelque chose me dit qu'il va être terrifiant...

Derrière l'écran

Prénom/Pseudo : Marion/Sherlotta
Age : 18 ans !
Comment as-tu trouvé le forum : Top-Sites :D
T'aimes quoi ici ? Tout. Le contexte, le système, le lien avec le zodiaque, le peu que j'ai vu des autres persos, l'ambiance déjantée... Si vous saviez ce que j'aime les trucs un peu wtf comme ça **
En vrai, c'est quoi ta team ? Ahahahah. Ahah. Barbec'. Sagittaire même. Me regardez pas comme ça, je suis peut-être une imbécile mais je suis ni heureuse ni à la bourre D8

Bonjour j'arrive après la bataille, j'espère que le forum survivra ;;


©️️ Le Cycle du Zodiaque
C'est l'histoire du boulet - Lucas Solberg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Madeleine Astor, devenue veuve, "boulet" pour les Astor?
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Korrigans/Conte breton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cycle du zodiaque :: Administration :: Bureau des admissions :: Epitaphe-
Sauter vers:
Panneau d'administration